Mode d'emploi de la sophrologie

Mesurer l'état de notre santé physique et mentale

Le monde évolue au rythme d'un TGV. Nous peinons à nous adapter à cette course folle et, plus encore, à prévenir l'apparition de difficultés: stress, angoisse, maladie... Lorsque nous consultons un professionnel de la santé, nous réalisons (trop tard?) que nous sommes à la source de certains symptômes. Ce dernier nous rappelera que nous sommes le principal acteur de notre guérison. Voulant améliorer notre condition, rationnellement, nous adoptons une nouvelle hygiène de vie: alimentation, repos, sommeil, loisirs, entraînement physique ou sportif...

Vouloir prendre en charge son bien-être autrement

En sophrologie, nous évaluons notre état de santé en ayant recours à l'hémisphère droit de notre cerveau, beaucoup moins sollicité. Nous apprenons à devenir auto-conscient de notre monde intérieur (en constante interaction avec le monde extérieur). Nous activons la capacité à (ré)interpréter nos expériences actuelles ou passées (sensations, émotions, images, douleurs...), en allant au-delà de celles-ci. Encore mieux, à anticiper positivement celles à venir. En utilisant cette force active (la conscience) qui capte et nous transmet des données en continue sur notre état (physique, émotionnelle et mentale), nous devenons éveillés (en voyant ce qui vit et agit en nous).

Pourquoi entraîner sa conscience?

Victor Hugo a écrit que c'est au-dedans de soi qu'il faut regarder le dehors. La sophrologie est un chemin d'introspection. Par un entraînement de la conscience, qui mène au cœur de soi (passer du niveau de veille au niveau juste avant le sommeil), nous accédons à l'augmentation:

  • de la mémoire, de l'imagination, de la concentration
  • des prises de conscience (se rendre compte de...), de la créativité
  • de la mise en valeur du positif, de la perception des manifestations sensorielles, émotionnelles et intuitives (sensations, images, symboles et discours)
  • de l'apprentissage, des possibilités de bâtir des projets (futuriser)
  • de la capacité de dépassement de soi, de transcendance

Quels sont les réflexes à développer?

  • Écouter notre corps, pour mieux répondre à ses besoins quotidien.
  • Interpréter et gérer nos émotions et réactions, pour vivre chaque situation de la vie plus sereinement.
  • Intégrer l’utilisation de nos 5 sens, pour prêter attention à notre vécu intérieur.
  • Acquérir une meilleure connaissance de soi (et se découvrir de nouvelles ressources) pour améliorer notre qualité de vie.
  • Restaurer une image positive de soi (même dans la maladie), préservant ainsi notre estime de soi et notre dignité.

Choisir d'agir par mesure préventive

Vouloir conquérir cet espace intérieur, où loge notre santé corps-esprit, est une décision qui nous revient. Il convient ici de voir la sophrologie pour ce qu'elle est: un moyen naturel, préventif, tout à fait complémentaire aux approches thérapeutiques conventionnelles ou alternatives.

la sophrologie

sophrologie